Club d’Astronomie de Lyon Ampère

Les RAP 2010 douzièmes du nom

dimanche 7 novembre 2010 par André Acloque

Heureusement que les barnums étaient là car la météo ne nous a pas aimés cette année, avec de la pluie et du vent du mercredi après-midi au samedi soir, avec une température clémente autour de 3 degrés.

Deux brèves trouées ont permis à deux durs à cuire de voir quelque chose, dont M51. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, les gîtes ont affiché complet, conséquence de nombreux replis stratégiques.

C’est la première fois que nous ne pouvons pratiquement pas sortir d’instruments, sauf à les mettre sous le kiosque, dans les tentes ou sous
coupole ; même en 2002, 2004 et 2007, nous avions pu le faire, quitte à les bâcher.

C ’ est dommage, car à côté des gros Dobsons, Schmidt - Cassegrains et
lunettes de tous diamètres, il eut été passionnant de regarder à travers une
lunette Lundt, la lunette Zeiss de 130 mm modèle 1903 rénovée par le club Tycho Brahé, ainsi que la lunette 76 mm en laiton de Michel Davin. Cette lunette en laiton a été construite entre 1890 et 1908, si on se réfère à la notice du constructeur (fabrication sur commande et apparemment personnalisée). Avec sa monture équatoriale en laiton et acier poli, c’est tout bonnement un objet admirable.

Si les nuits furent plutôt tranquilles, les journées ont été largement occupées par les expositions dessins et photos, les conférences et l’examen approfondi des quelques appareils à l’abri sous les barnums et le kiosque. Je cite :


- les conférences météo, qui ont bien fait comprendre qu’il n’y avait
pas d’espoir,
- les premiers exploits du LHC à 7 TeV, où nous avons appris que
1 TeV = énergie cinétique de 14 moustiques en vol, et comme si les
moustiques étaient capables de créer des trous noirs fussent-il micro.
- les relations historiques entre les mathématiques et la cosmographie
(ah la géométrie euclidienne au début et les lagrangiens pour finir !)
- l’art de choisir ses filtres,
- l’état de la pollution lumineuse,
- maîtrise des contrastes élevés en photographie numérique à dynamique élevée (high dynamic range)
- et enfin deux films sur les éclipses en Chine et au Niger.

La météo morose n’a quand même pu abattre le moral des les Allobroges,
Arvernes, Parisii, Belges, Helvètes et Bataves ont su fêter ces douzièmes
RAP, remettant à l’an prochain les dîners sous les étoiles


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 875 / 978674

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site De la technique  Suivre la vie du site De la pratique   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License