Club d’Astronomie de Lyon Ampère

Préparer ses observations sur le web

mardi 21 février 2006 par Matthieu Gaudé

Dans le cadre de la préparation d’une soirée, un petit tour sur la toile peut s’avérer nécessaire pour avoir une idée des événements fugaces visibles à l’oeil nu ou équipé d’un instrument astronomique ! La sélection de liens qui suit est bien sur loin d’être exhaustive mais peut servir de base pour débuter...

Les Observateurs Associés (OA) et CALSKY proposent de sélectionner pour vous une série d’événements, d’objets artificiels, du système solaire et du ciel profond que vous pouvez observer en un lieu donné à une date et une heure données.

M81 en CCD trichromie (JP Masviel)

Avec CALSKY bien sur, il faut
d’abord maîtriser un minimum la
langue de Shakespeare (ou celle de
Goethe), mais en astronomie, il n’y
a pas beaucoup de différence entre
« planet » et « planète » (attention
néamoins si vous lisez « Pluto »,
c’est normal, vous n’êtes pas sur
le site de Disney, c’est le premier
astéroïde découvert dans la ceinture
de Kuiper).

Après avoir choisi votre position
sur Terre (CALSKY propose l’aide
de Google Earth), le jour et l’heure d’observation, le logiciel de chaque
site va calculer les occurences de
votre nuit. Et excusez du peu : ISS
et navette (quand elle vole), flashs
iridium et satellites brillants ; essaims
de météorites, position et visiblité
des planètes, astéroïdes (dont
ceux qui nécessitent des mesures
astrométriques supplémentaires
ainsi que les occulations d’étoiles)
et comètes ; lever, culmination et
coucher d’une centaine d’objets
du ciel profond (avec le lien
vers l’image de champ photo si
nécessaire). Les OA proposent en
supplément toute la météo terrestre
en France (le temps qu’il fait et le
temps qu’il fera) et celle du Soleil !

CALSKY permet un choix dans
l’affichage des infos (si vous
sélectionnez tout, le temps de calcul
peut être assez long) et vous avez la
possibilité d’utiliser un instrument
virtuel pour avoir une idée de
l’aspect d’une planète en visuel, très
pratique car les logiciels montrent
souvent un rendu de type sonde
spatiale très éloigné du visuel.

Avec ces deux sites, vous ne pourrez
pas dire : « je ne savais pas... » !

Lunette et binoculaire

S’il est besoin d’approfondir dans un
domaine particulier, il existe des sites
spécialisés dans les éphémérides
spécifiques à certains types d’objets
et leur observation.

Heaven’s Above est un site qui
développe particulièrement les
éphémérides des satellites artificiels.
Il est tout a fait possible d’éviter
(si on est perfectionniste) une trace
disgrâcieuse dans une image en
vérifiant au préalable qu’aucun
satellite ne passera dans le champ
de votre téléscope ! Et puis plus
simplement pour savoir si la petite
lumière qui file dans le champ de
vos jumelles s’appelle Envisat, Spot
ou E.T. ! :o)

Le site de Institut de Mécanique
Céleste et de Calcul des
Ephémérides (IMCCE)
propose
lui aussi comme son nom l’indique
de vous trouver la position de Mars
ou Jupiter à un instant donné. Le
choix des astres est plus limité mais
le site se rattrape dans la précision
du calcul (référentiel de temps,
calendrier et lieu), un site pour les
tatillons !

Et pas tout à fait hors sujet, si vous
avez besoin de chercher un objet
exotique dans un catalogue non
moins exotique et sortir sa carte
de champ, allez faire un petit tour
sur le site du Centre de Données
de Strasbourg (CDS)
, vous y
trouverez tous les catalogues
possibles et inimaginables ainsi que
de nombreux surveys du ciel. Il est
d’ailleurs conseillé de télécharger
Aladin, le logiciel dédié à la
connexion aux serveurs du CDS et
à l’affichage des bases de données et
images.

Bonnes observations !


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1719 / 961753

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site L’observatoire   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License