Club d’Astronomie de Lyon Ampère

Ma mission Saint Véran 2008

mercredi 28 janvier 2009 par Christian Hennes

Une vraie chance ! J’ai pu découvrir les missions Saint Véran et la façon dont elles se passent lors des journées WETAL du
printemps dernier. J’ai été tout de suite très attiré par cette aventure potentielle, j’ai donc fait acte de candidature et j’ai été
admis dans la Mission 2 (Septembre-Octobre 2008).

Vue sur l’observatoire depuis le pic

Tout est passionnant, pour
commencer, le site, perché au dessus
de Saint Véran est à la fois
sauvage et paisible. Nous chassons
la marmotte pendant la journée, ou
l’on se fait griller au soleil suivant les
préférences. La petite ascension au
sommet du pic de Château Renard qui
domine l’observatoire est déjà devenue
un rituel du matin (ci-contre). Le
silence y est assourdissant et la vue sur
St Véran, je ne vous dis pas…

Autres habitants de la prairie

L’installation est exceptionnelle. Je
l’imaginais sommaire, mais c’est tout le
contraire. Il y a même une salle de bain
 !!!! Bon, le règlement, c’est une douche
par semaine… Ce n’est pas grave car on
ne transpire pas à 3000m de haut.

L’installation scientifique est un rêve
pour un modeste amateur comme moi.
Le télescope de 62cm est impressionnant
et en plus très facile d’emploi.

Ce qui me marque le plus, c’est la
qualité de l’équipe. Je suis un peu
intimidé au début car mon niveau est
bien modeste par rapport au reste du
groupe. Mais tous m’ont accueilli très
chaleureusement. Il va de soit que je
fais la vaisselle, mais ça c’est normal !
J’apprends à la vitesse v*v’, pour ceux
qui ne le savent pas, v et v’ c’est proche
de la vitesse de la lumière !!!

Ambiance nocturne

Le premier jour, King et alignement.
Hier, j’ai pu faire mes premières photos.
J’ai reçu des milliers de conseils très
utiles. Tout le monde s’y est mis, Jean-
Paul, François, Jean-Pierre, Olivier et
Pierre. Bien sûr, ces premières images
sont très loin de celles qui sont réalisées
par les maîtres qui m’accompagnent,
mais j’ai pu identifier les points à
travailler, je sais où aller.

Il y a deux types d’astronomes...
Les pro Coca et les pro Chartreuse ;-)

Enfin, mais ce n’est pas le moindre des
plaisirs, l’ambiance est particulièrement
sympa. Ce sont vrai, on est 6 mecs à peu
près passionnés par les mêmes choses.
Ca peut commencer dès le matin (pas
trop tôt quand même) avec des débats
sur la matière noire ou l’énergie noire,
jusqu’au soir ou plutôt le milieu de la
nuit avec différents alcools, tous très
bons.

Notre cher président s’est enfermé
dans sa " coupole présidentielle " dès
le dimanche soir. Pierre a travaillé sur
la flat field avec une Apogée 9000. Du
super matos. Et il en a tiré des images
à couper le souffle. Franchement ça
mérite d’être publié au moins dans " Ciel
et Espace ". Jeudi dans la nuit, Pierre
nous montre 2 images de California et
nous demande ou est la plus belle. Notre
choix est unanime, celle de droite…
C’était bien la sienne !!!! Mais celle de
gauche était d’un astrophotographe bien connu !!!!

Les Sheylak boys (Olivier Thizy et
François Cochard) sont venus pour
tester leur nouveau spectromètre échelle
qui permet d’avoir d’un seul coup d’oeil
tout le spectre utile avec une très bonne
résolution. J’ai fait connaissance avec
la matière et c’est tout simplement
passionnant. François est un excellent
vulgarisateur. L’analyse du spectre
nous donne un nombre d’informations
considérable de la composition des
étoiles ou des comètes jusqu’à la
détection des exoplanètes et la précision
des mesures est incroyable puisqu’on
arrive à quelques mètres par seconde.
Malheureusement, Olivier et François
ont eu des problèmes d’adaptation du
T62 sur leur spectro et la mort dans
l’âme, ils ont dû nous quitter le mardi
après avoir étudié toutes les possibilités.

Le spectre complet du Soleil au 40D par Jean-Paul Roux, Olivier Thizy et François Cochard grâce à leur nouveau système de spectro échelle.

Jean-Paul a installé sa grande lunette
et son Canon magique. Il a fait de
nombreuses photos en grand champ
ainsi que des animations de Jupiter
avec la caméra IC du club. Jean-Paul
est un extra-terrestre, j’en ai la preuve.
En effet, il passait toutes les nuits
dehors autour de son équipement même
lorsque la température est descendue
autour de -10°C. Personne ne tenait
plus que quelques minutes et lui restait
tranquillement au pied de son matériel
pour assurer une poursuite parfaite.

Jean Pierre et Christian dans la salle de contrôle du T600

Jean-Pierre a débuté son programme
avec des spectres de comètes. Lui aussi
s’est pris de passion pour la spectro et
il s’est fabriqué son propre analyseur.
Comme il le dit lui-même, pas de plans,
pas de calculs sophistiqués mais de
bonnes optiques dans un châssis de bois
dont les dimensions se sont ajustés en
cours de montage.

Mercredi, après le départ
de François et Olivier,
Jean-Pierre et moi avons
pris possession de la
grande coupole. Nous avons construit
notre programme autour de l’astrophotographie.
Nous avons sélectionné
des objets de type différents, le Quintet,
la comète Boatinni, M74 et NGC6543
afin de tester toutes les possibilités de
l’installation et nos capacités à en tirer
parti.

M27 en trichro au T600 avec un ST402

En conclusion, nous avons eu une
semaine exceptionnelle avec quasiment
du beau temps toutes les nuits, peu de
vent et une installation en parfait état.
Personnellement j’ai largement dépassé
le programme que je m’étais fixé et j’ai
énormément appris en quelques jours.
Mais par-dessus tout, j’ai vécu pendant
les 4 derniers jours, sous la grande
coupole, la vie d’un astronome, et ça
c’était carrément
un rêve.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1374 / 985904

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Des observations  Suivre la vie du site Missions et stages   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License